Comment bien cuire son poisson au four ?

Poisson au four

En France, le poisson est boudé au profit de la viande. Il est souvent réputé sec et sans goût. Evidemment, dit comme cela, ça ne fait pas envie ! Pourtant, avec ou sans sauce, il sublime la plupart des accompagnements sans prendre le pas sur ceux-ci. Au four, contrairement aux idées reçues, il est également facile à préparer et bourré de bonnes vitamines. Je vous donne quelques conseils simples pour vous lancer dans une préparation de poisson au four !

Quelques conseils pour choisir son poisson

Le poisson n’est pas sec lorsqu’il est bien fait et n’est pas non plus compliqué à préparer. En fait, cuisiner du poisson s’avère beaucoup plus facile que de cuisiner de nombreuses viandes ! C’est également très bon pour la santé et plus sain. L’ANSES recommande d’ailleurs d’en manger au moins deux fois par semaine.

Le mode de cuisson le plus simple pour ne pas se rater est la cuisson au four. Elle a le grand avantage de ne quasiment pas demander de surveillance et si la base reste la même, la recette est variable à souhait, selon son imagination. Il est donc temps de filer chez le poissonnier du quartier qui saura nous conseiller selon l’accompagnement désiré, et bien sûr, d’après nos goûts.

Nous vous conseillons de choisir un bar ou une daurade, qui sont des poissons très simples à cuire et accessibles en bouche. N’achetez pas de filets mais bien un poisson entier, demandez simplement au commerçant de le vider et d’ôter les nageoires. Il est possible de le faire soi-même mais la peau d’un poisson cru est très coriace.

Attention, il ne faut pas que votre poissonnier coupe la tête ou écaille le poisson. En effet, elles protégeront la chair du poisson durant la cuisson et éviteront que celui-ci ne se dessèche. La tête, elle, empêchera la chaleur d’entrer directement à l’intérieur du poisson et également de dessécher la chair.

Comment préparer un poisson avant de le faire cuire ?

La préparation en elle-même est très simple. Il vous faudra un plat qui aille au four évidemment, et de quoi l’assaisonner. Du sel et du poivre, mais aussi des herbes de Provence et de l’huile d’olive qui sont une valeur sûre avec le poisson.

Protégez le plat avec du papier d’aluminium pour éviter que le poisson n’adhère à celui-ci, versez un peu d’huile d’olive au fond du plat préalablement recouvert d’aluminium et déposez-y votre poisson. Il vous suffit ensuite d’y ajouter un peu de sel, du poivre à votre convenance, un filet d’huile d’olive et enfin de saupoudrer d’herbes de Provence.

Vous pouvez aussi choisir de piquer des herbes fraîches dans la chair du poisson, varier les épices si d’autres vous inspirent ou encore choisir du beurre pour avoir un goût différent. Vous pouvez également ajoutez du vin blanc par exemple, afin que le poisson soit encore plus juteux. Ce jus vous permettra ensuite de préparer une sauce pour accompagner votre poisson. N’hésitez pas à adapter selon vos envies. La cuisine, c’est d’abord une question de goût !

Procéder à la cuisson du poisson au four

Votre poisson est prêt à être enfourné. Pour que celui-ci reste tendre, il ne faut jamais préchauffer le four. Il faut également mettre le plat dans le four en mode four, surtout pas en position de chaleur tournante où il cuira trop vite et sera trop sec. La température idéale est de 180 ou 200 degrés. Le temps de cuisson dépendra de la taille du poisson. A titre d’exemple, toujours en démarrant votre poisson à froid, comptez environ 35 minutes de cuisson pour un kilo et demi de poisson.

Si vous êtes pressé, vous pouvez d’abord dorer votre poisson à la poêle. Le temps de cuisson sera ensuite très rapide si vous le faites revenir dans de la matière grasse avant de le mettre dans un four préchauffé à 220 degrés. Grâce à la chaleur intense, votre poisson sera prêt en quelques minutes.

Pour savoir s’il est bien cuit, vous pouvez planter la pointe d’un couteau dans la chair du poisson, s’il rentre facilement, c’est que votre poisson est cuit. Vous pouvez également tirer sur la peau. Si elle se décollant aisément, le verdict sera le même ! Vous pouvez aussi planter et remuer une fourchette dans la chair du poisson. Si celle-ci se détache toute seule, c’est qu’il est cuit.

Si votre poisson est doré à la surface mais pas encore cuit à cœur, recouvrez votre plat d’une feuille de papier d’aluminium et laissez cuire encore quelques minutes. L’aluminium permettra d’accélérer la cuisson de la chair.

Si vous avez le moindre doute ou que vous craignez une chair trop rosée, n’hésitez pas à laisser cuire votre plat dix minutes de plus. Car contrairement à un filet de poisson qui passe rapidement de cuit à brûlé, votre poisson sera protégé par la peau et la tête.

Pour finir, il ne vous reste qu’à le sortir du four et à le déguster avec l’accompagnement prévu. Le poisson s’adapte aux légumes et au riz, c’est connu, mais également aux pâtes et aux pommes de terre !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*