Quels condiments utiliser dans la cuisine japonaise ?

Les condiments désignent des substances qui apportent de la saveur, de la couleur et de l’arôme aux préparations culinaires. Au Japon, les termes supaisu ou koushinryou sont utilisés afin de parler des assaisonnements. Afin de profiter pleinement des saveurs de la gastronomie japonaise, il est important de se renseigner sur les éléments incontournables. Ce sont des ingrédients accompagnant de nombreuses préparations nipponnes et qui sont de plus en plus utilisés dans la cuisine occidentale. Découvrez les meilleurs condiments à utiliser dans la cuisine japonaise.

La sauce soja, pour une cuisine japonaise savoureuse

Également appelée shoyu, la sauce soja japonaise provient de la fermentation de soja, de sel et de blé. Elle est originaire de Chine et a connu de grandes améliorations (dont l’ajout de blé) pour répondre aux préférences japonaises. Le blé donne une note douce et moins salée que la version originelle. La sauce soja s’utilise de différentes manières. Elle peut servir d’assaisonnement dans les plats chauds ou froids tout comme elle peut constituer la base de sauces, de soupes, de bouillons. Vous pouvez aussi l’utiliser comme marinade ou l’incorporer dans les desserts japonais. Si vous êtes à la recherche d’inspiration pour vos futures préparations, alors cliquez ici pour découvrir de nombreuses recettes réalisées à base de condiments de la cuisine japonaise.

condiments cuisine japonaise sauce soja

Le mirin, pour apporter de la douceur à vos recettes japonaises

Parmi les condiments à utiliser dans la cuisine nipponne, il y a aussi le mirin. C’est un alcool de riz sucré préparé avec de l’eau-de-vie et du riz gluant cuit à la vapeur. Le tout est par la suite fermenté par un Koji. Le mirin était juste une boisson alcoolisée auparavant, mais de nos jours, il sert de condiment dans la gastronomie japonaise. Il atténue les odeurs et rehausse les préparations. On peut aussi l’utiliser pour sucrer, colorer et laquer les ingrédients, pour assaisonner ou encore pour mariner. Précisons qu’il existe différentes variétés de mirin.

Le vinaigre de riz, un indispensable de la cuisine japonaise

Le vinaigre de riz est l’un des condiments japonais incontournables. Il est en effet utilisé dans la préparation des sushis, mais aussi dans l’assaisonnement d’autres plats tels que les salades de légumes, les crustacés, les poissons, etc. Il est notamment apprécié pour son goût acidulé et son niveau d’acidité faible. On trouve divers types de vinaigres de riz, du plus translucide à la couleur noire.

Lire aussi :  Cuisine de Thaïlande : Tendances, saveurs et meilleurs plats et recettes

Le saké, une boisson à base de riz utilisée dans la cuisine japonaise

Souvent confondu avec le mirin, le saké est une boisson à base de riz très sollicité pendant les occasions spéciales. Il n’est pas générique et peut être consommé de plusieurs façons. En plus d’être consommé comme une boisson, il intervient également dans plusieurs recettes japonaises afin d’assaisonner les bouillies, les grillades, les sauces, etc. On l’utilise ainsi pour bouillir des aliments à l’image de la viande et du poisson. Ses composants permettent d’éliminer les odeurs. La différence avec le mirin est que le saké est moins sucré.

Le bouillon Dashi

Le dashi est un bouillon qui sert de base dans la gastronomie japonaise. On parlera du dashi traditionnel qui est plus classique. Il est préparé avec des flocons de bonite séchée et des algues kombu. Sa préparation ne dure que quelques minutes. On retrouve le bouillon dashi dans de nombreux plats, notamment la soupe miso, les nouilles japonaises, l’okonomiyaki, les takoyakis, etc. Il se présente comme un exhausteur authentique de goût. Il apporte une saveur umami aux préparations culinaires et les rend plus savoureuses.

Lire aussi :  Cuisine de Thaïlande : Tendances, saveurs et meilleurs plats et recettes

La pâte miso

Le miso est un condiment indispensable dans la cuisine nipponne. C’est une pâte fermentée composée de sel de mer, de fèves de soja, d’orge ou de riz et de Koji. Il sert de base dans certains mets, plus précisément les soupes, les sauces, les marinades, etc. Vous pouvez également l’utiliser comme assaisonnement dans vos préparations (poissons, légumes…). Constituant une parfaite alternative au sel, il permet de relever, de saler et de parfumer différents plats.

Le goût de la pâte de miso varie selon la déclinaison utilisée. On distingue en effet différents types de miso, chacun présentant une durée de fermentation et un type de céréale spécifiques. En termes de goût, on peut dire que plus le miso est foncé et plus il aura une saveur prononcée et salée. Dans le cas où vous utiliseriez ce condiment japonais pour la première fois, nous vous conseillons d’opter pour le miso blanc ou miso de riz. Celui-ci a un goût plus doux, légèrement sucré et moins salé. En dehors des condiments japonais énumérés, il y a aussi le Konjac, le tofu, le wasabi, les graines de sésame, le curry japonais, l’algue kombu… Quels que soient vos besoins, faites vos achats auprès d’un fournisseur spécialisé en gastronomie japonaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers Articles

LIENS COMPLÉMENTAIRES