La restauration : un secteur porteur en France

Poelée flambée

On parle de notre pays comme du pays de la gastronomie. Des grands restaurants étoilés, en passant par les cuisines traditionnelles, jusqu’aux incontournables fast-food, la restauration est une filière majeure de notre économie. Elle représente 40% de chiffre d’affaires du tourisme international en France, plus de 260 000 entreprises et un marché qui pèse 90 milliards d’euros.

Un domaine qui séduit d’abord ses employés

Ce lundi, à Vendôme, l’hôtel du Mercator a proposé des ateliers autour du secteur de la restauration. Etudiants et demandeurs d’emploi étaient conviés à y participer pour découvrir les métiers de bouche. Le but ? Faire naître des vocations bien sûr mais aussi casser les idées reçues.

Cette journée, organisée par l’Union des métiers des industries de l’hôtellerie et la sous-préfecture, avait pour but de donner un meilleur aperçu des différents secteurs des métiers de bouche. Entre restauration rapide et formation, les participants ont également pu découvrir tout l’équipement pour la cuisine, impressionnant en volume, mais nécessaire au bon fonctionnement de nos restaurants favoris !

Le secteur recrute. On parle en effet d’environ 150 000 postes à pourvoir immédiatement. Les salaires sont revus à la hausse devant la difficulté de certains emplois, et ce domaine offre aussi de nombreuses opportunités aux candidats sans formation.

Un marché en expansion

Le secteur de la restauration est actuellement en grande forme. Il a effectivement atteint un niveau record en 2017 et est en augmentation pour la première fois depuis 15 ans. La France est la première destination touristique mondiale et rassemble 60% des établissements de bouche.

Notre pays vient de passer un pallier symbolique, depuis 2017, avec plus de 10 milliards de repas pris en dehors du domicile. Tous les secteurs sont concernés, des grandes chaînes de restauration rapide aux restaurants gastronomiques, jusqu’à la nouvelle tendance du food-truck.

Fast-food et sandwichs, majoritaires, représentent 56% de part de marché. Le service à table, s’il est moins populaire, a tout de même de beaux jours devant lui. La cuisine étrangère est en effet en plein essor.

Les tendances du moment

Le hamburger reste la grande star de nos commandes. Produit phare de la restauration rapide, il s’invite aussi sur les cartes des restaurants classiques. Il continue de voir le nombre d’enseignes spécialisées se multiplier, avec, par exemple, l’arrivée de Carl’s Jr en France fin 2017.

Plus récemment, on a vu se développer les concepts basés sur des recettes de bowls, comme le poke bowl hawaïen. La nouveauté tend donc vers les produits plus légers et plus sains.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*