Poêle, four barbecue : comment cuisiner la saucisse de Toulouse ?

Saucisse de Toulouse accompagnée d'aligot

Spécialité régionale incontournable, la saucisse de Toulouse accompagne parfaitement de nombreux plats et il existe beaucoup de manières de la cuisiner : au four, à la poêle ou au barbecue, le plus important et de respecter le temps de cuisson et de lui trouver un bon accompagnement. Je vous en dis plus sur un de mes mets favoris.

Quelle est la meilleure cuisson ?

La saucisse de Toulouse est un régale, notamment parce qu’elle est très grasse. Si on met de côté les contrindications médicales, c’est alors un plat idéal parce qu’il en devient très facile à cuisiner. Effectivement, la saucisse de Toulouse a un goût unique et suffisamment prononcé pour qu’il soit presque impossible de la rater.

Résultat, il n’y a pas de cuisson définitivement meilleure que les autres. Beaucoup de gens choisiront instinctivement la cuisson à la poêle parce que c’est la plus accessible. Cette cuisson s’est donc progressivement imposée, mais elle n’est pas la seule. Attention tout de même, une saucisse de Toulouse est impossible à rater si vous vous fournissez chez un bon boucher seulement !

Comment bien cuire la saucisse de Toulouse à la poêle

La cuisson à la poêle est donc la plus répandue parce que la plus facile à mettre en place. Cependant, beaucoup d’apprenti cuisiniers ajoutent du beurre ou une autre matière grasse pour la cuisson. Nous vous le déconseillons fortement puisque, comme nous vous l’avons dit plus tôt, la saucisse de Toulouse est déjà très grasse. Résultat, pour éviter qu’elle n’attache, utilisez une poêle antiadhésive.

Faites d’abord chauffer votre poêle pour l’amener à la température de cuisson voulue. Il faut cuire votre saucisse à vif en seulement quelques minutes, presque la griller. Faites donc cuire la saucisse à feu vif, trois minutes de chaque côté au total, mais retournez-la fréquemment pour éviter qu’elle n’explose.

Inutile de piquer les saucisses. Si vous prenez suffisamment soin de les retourner régulièrement, elles n’exploseront pas et en ne les piquant pas, vous évitez que tout le gras de la saucisse ne s’échappe. Résultat, votre viande sera parfaitement grillée, mais toujours délicieusement fondante en bouche. Laissez tout de même refroidir avant de dévorer.

Les secrets d’une bonne cuisson au four

Après la poêle, la cuisson au four est sans doute la plus accessible des cuissons disponibles à la maison. L’immense avantage de cette cuisson, c’est qu’elle va dorer la peau de la saucisse et la rendre croustillante plutôt que de la griller. Les amateurs de saucisse sauront apprécier la différence de texture.

La température idéale pour faire cuiree votre saucisse est de 180°C. Préchauffez donc votre four pour qu’il monte en température et enfournez votre saucisse dans un plat en verre pour une meilleure répartition de la chaleur et, donc, une meilleure cuisson.

Le temps de cuisson idéal pour des saucisses de Toulouse est de 30 minutes. C’est donc une méthode de préparation moins rapide et plus contraignante, mais rien ne vaut le croustillant d’une saucisse cuite au four. Au bout de ces trente minutes, si vous constatez que la peau est bien dorée et croustillante, vos saucisses sont prêtes.

La recette d’une bonne cuisson au barbecue

Évidemment, nous terminons avec la recette de la cuisson de la saucisse de Toulouse au barbecue. Ce n’est pas la solution de cuisson la plus accessible parce que tout le monde n’a pas la chance d’avoir un jardin et un barbecue, mais la saucisse de Toulouse se mariera très bien avec les autres viandes lors de vos soirées grillades.

Avant de démarrer la cuisson de vos saucisses au barbecue, vous devez régler la grille à mi-hauteur. Allumez ensuite vos bruleurs au débit maximum et posez vos saucisses sur le gril. Saisissez-les pendant trois à quatre minutes de chaque côté en prenant bien soin qu’elles ne brûlent pas, puis baissez le feu de moitié pour les laisser cuire encore 10 minutes.

Comme pour la cuisson à la poêle, évitez de piquer vos saucisses. Non seulement, c’est inutile parce qu’elles n’exploseront pas si vous les retournez suffisamment fréquemment, mais en plus vous risqueriez de répandre de la graisse sur les braises. La graisse s’évaporerait alors et ses émanations sont assez nocives pour la santé.

Avec quel accompagnement manger de la saucisse de Toulouse ?

Évidemment, beaucoup vous diront que la saucisse de Toulouse est si bonne qu’elle n’a besoin d’aucun accompagnement. En réalité, aussi bonne soit-elle seule, cette spécialité toulousaine peut parfois révéler des saveurs surprenantes quand vous la mangez avec le bon accompagnement.

Le plat traditionnel pour accompagner la saucisse de Toulouse, c’est évidemment l’aligot. L’aligot est une spécialité de l’Aubrac, une purée de pommes de terre mélangé à de la tome fraîche, de la crème, du beurre et de l’ail. Elle a un goût très prononcé qui s’équilibre très bien avec celui de la saucisse de Toulouse.

À l’opposé, de jeunes chefs ont revisité la saucisse de Toulouse pour en faire un plat plus moderne, plus équilibré et lui ouvrir les portes de la « gastronomie prestigieuse ». Ainsi, on la retrouve dans des plats qui revisitent le cassoulet, ou même cuisiné au vin rouge. En tout cas, elle habite toujours de son imposante présence les plats qui l’accueillent et se fait souvent annoncer par sa forte et bonne odeur reconnaissable entre mille.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*