Cuisine de Thaïlande : Tendances, saveurs et meilleurs plats et recettes

Un plat de la gastronomie thaïlandaise

La Thaïlande est un pays phare du tourisme mondial depuis quelques années et c’est avec plaisir que j’ai pu y aller il y a plus de dix ans. Aujourd’hui, j’ai fini par prendre l’habitude de cuisiner thaïlandais à la maison pour ma petite famille, et ils adorent cela. Aujourd’hui, j’ai donc décidé d’aller plus loin et de mettre en ligne un véritable dossier sur la cuisine en Thaïlande, j’espère qu’il vous plaira et vous permettra de découvrir les plats, les saveurs et les mets que l’on trouve dans ce pays asiatique !

La cuisine thaïlandaise en détail

Réputée pour être savoureuse et pleine de couleurs la cuisine Thaïlandaise est l’une des plus populaire et plus épicée au monde. La nourriture Thaïe est avant tout un mélange de différentes épices. Afin de vous proposer des gouts variés, elle s’accompagne de différentes sauces et formes (vapeur, soupes et curry).

La base de la cuisine Thaïlandaise est le riz. Frit, il s’accommode avec plusieurs viandes. Le Pad Thaï est aussi un plat traditionnel de la cuisine Thaïe. Il existe plusieurs variations du Pad Thaï mais la recette originale est une base de nouilles accompagnées d’haricots jaunes, des crevettes et d’une sauce de poisson. Le tout préparé dans un wok. Ce qui donne à la cuisine Thaïlandaise son véritable gout sont les épices tels que la coriandre, le safran, le curry, les feuilles de menthe, le gingembre et la citronnelle.

La cuisine Thaïlandaise n’est pas très populaire pour ses desserts. La plupart sont très sucrés et industriels. Néanmoins il y en a un qui sort du lot; le « Mango sticky rice ». Un riz collant à base de lait de coco et de morceaux de mangue. Un véritable délice ! Il existe aussi une version au durian pour les amoureux du fruit.

Si vous comptez manger local, le « street food » est une expérience à ne pas rater. Ce sont des stands de nourriture qui proposent plusieurs plats (soupes, riz et nouilles) à presque tous les coins de rue. Les quartiers populaires ont tendance à avoir un choix très large. Le « street food » a été adopté par la cuisine Thaïlandaise pour sa facilité et son prix. Manger dehors revient moins cher que cuisiner chez soi.

Les fruits sont aussi très présents dans la cuisine Thaïlandaise. Les plus connus sont les mangues, pastèques, fruits du jacquier et le fameux durian. Même si ils sont proposés dans la plupart des restaurants il est recommandé de les acheter auprès du vendeur local déjà découpés. C’est avant tout un partage et une expérience. Koh hai cha-roen ar-harn! (bon appétit).

Tendances culinaires de la Thaïlande

Les saveurs culinaires de la Thaïlande sont un mélange de celle du Laos, de la Chine et de la Birmanie. Elle a tout de même une grande multitude de plats qui lui est authentique.

Autrefois, le peuple thaïlandais n’utilisait aucun ustensile pour se nourrir. La famille se rejoignait autour d’une natte pour partager un repas plus ou moins épicé. Ils utilisaient néanmoins des baguettes pour manger les nouilles d’accompagnement. Les desserts sont constitués, généralement, de fruits découpés, posés au milieu de la natte d’une manière très esthétique. Le peuple étant plus ou moins métissé a rapporté au pays une grande variété de goût des contrées environnantes. Certains plats comme le tom yam kung, soupe dérivée des recettes originaires du Laos, est épicé. Il est composé de gambas, oignons, carottes et bâtons de citronnelles. D’autres comme le phat thaï, typique du pays, est plus doux. C’est un plat très apprécié et répandu dans presque toute la Thaïlande. Le phat thaï, parfois dit, pad thaï est souvent accompagné d’un autre plat épice voire pimenté.

Aujourd’hui la majorité des Thaïlandais se nourrissent à l’aide de cuillère et de fourchette. Cependant, il reste certains secteurs défavorisés utilisant toujours la façon rudimentaire. Les recettes ont pris de nouvelles formes délaissant les plats originels pour les remplacer par des plats plus modernes, la gastronomie évolue. Des plats mixtes entre les fast-foods américains et les authentiques plats thaïlandais. Souvent, avec des recettes revisitées, vous trouverez un mélange de saveurs inédites servies dans les restaurants. Ce changement de mode de vie est dû à la rapidité et à la facilité de la consommation alimentaire étrangère. La « street-food » a pris une place importante dans la vie de la population thaïlandaise. Ce revirement a transformé les plats typiques en un mets sophistiqué, travaillé et original.

Les saveurs de la cuisine thaïlandaise

Les recettes thaïlandaises sont composées de quelques ingrédients banals, comme la coriandre ou le basilic. Le peuple a su relever leurs succulences en les associant à des saveurs remarquables, un assortiment savoureux et diversifié. La cuisine thaïlandaise a beaucoup évolué depuis quelques années. Une nouvelle tendance installée dans le pays a rendu la nourriture traditionnelle plus attrayante, mariée dorénavant à la culture étrangère. Un subtil voyage à accomplir pour de délicieuses découvertes.

La cuisine Thaïlandaise peut faire pleurer votre estomac ou tout simplement émerveiller vos papilles. Rouge, verte ou jaune, elle est représentée par plusieurs ingrédients et sauces. Elle peut être salée, aigre ou sucrée. Le coté salé provient de la sauce de poisson (nam plaa) et de la sauce de poisson pimentée (prik nam plaa). Le coté aigre vient du vinaigre mélangé au piment orange et pour le sucré tout simplement du sucre en poudre ou sirop.

Pour les viandes, et notamment le laab (salade de viande hachée), le basilic thaï est utilisé. Pour les soupes, le basilic citron (menglak) est choisi. D’autres ingrédients utilisés sont la coriandre, la menthe, le céleri Chinois, cumin, coriandre, cardamone, noix de coco et le lait de coco. Ce dernier (kati) est utilisé dans les currys, soupes et desserts. De toutes les variétés il y en a 2 qui ne sont pas très agréables à goûter crues. La citronnelle, utilisée dans la soupe tom yam et le gingembre de Siam (kha). N’empêche les 2 sont très aromatisants. Les feuilles de citron vert (kaffir) sont utilisées dans plusieurs soupes et currys.

Il y a 2 sortes d’aubergines (makua) qui n’ont rien à voir avec les nôtres. Les aubergines moyennes (la taille d’une petite balle) sont douces quant aux plus petites elles sont très amères. Il est intéressant de goûter la cuisine thaïe mais encore plus enrichissant à apprendre ses différentes recettes.

Comme toute cuisine, la cuisine thaïe est un art. Sa préparation dure de longues heures. En apprenant à cuisiner thaï vous apprendrez son histoire. C’est une expérience inoubliable. A Chiang Mai il est possible de prendre des cours de cuisine pour savoir comment utiliser chaque ingrédient pour un résultat délicieux. La cuisine thaïe est classée 13eme meilleure cuisine au monde.

les 10 plats incontournables de Thaïlande

Pad Thaï

Nouilles revenues dans un wok avec des légumes, de la viande, du citron et de la sauce de poisson. Plat incontournable de la Thaïlande et très populaire parmi les stands ambulants.

Curry Thaïlandais

Préparé en 3 sortes ; curry rouge, curry vert et curry jaune. Chacun est préparé pendant de longues heures avec un mélange d’épices variées. Ce cuisine avec n’importe quelle viande, du poisson et des légumes. Servi le plus souvent avec du riz.

La soupe Tom Yam

La reine des soupes. A base de lait de coco elle est brûlante, douce et onctueuse. Préparée aussi à base de citronnelle. Mais attention elle est servie très épicées.

La salade de papaye

Fraîche et croquante mais pimentée.

Le rôti

Une galette / crêpe à base d’huile et de lait concentré. Elle peut être sucrée en dessert ou salée servie avec du curry. Sa préparation est tout un art.

Les brochettes

L’âme du street food. On y trouve des brochettes de poulet, porc, bœuf et insectes. Souvent accompagnées d’une sauce piquante.

Le riz à la mangue (sticky mango rice)

Dessert incontournable de la Thaïlande. Un riz collant à base de lait de coco et de morceaux de mangue.

Laab

Une salade de viande épicée avec du basilic thaï.

Le fried rice (riz sauté)

Riz frit dans un wok avec de la viande, du poisson, des crevettes et des œufs brouillés. Se mange souvent avec une pâte de piment.

Les fruits

Un mélange de couleurs. Mangues, papayes, ananas, ramboutans et durians parmi d’autres. L’eau de coco est aussi très populaire et bonne pour la santé. Les fruits vendus par les vendeurs ambulants sont accompagnée de sucre, d’une pâte de poisson ou de la poudre de piment (au choix du client).

Et les insectes. Une expérience à ne pas rater !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*