Comment remplacer la vaisselle jetable en plastique de son restaurant de vente à emporter ?

L’enjeu écologique a placé les professionnels de la restauration spécialisés dans la vente à emporter face à un défi de taille. Effectivement, il y a encore dix ans, l’impact du plastique sur l’environnement était peu médiatisé et la vaisselle jetable ne posait de problèmes à personne. Cependant, aujourd’hui, il est impossible d’ignorer le problème. Alors, comme les restaurants de vente à emporter peuvent-ils remplacer leur vaisselle jetable pour une vaisselle moins polluante ?

L’importance de la vaisselle jetable

Pour une entreprise de restauration rapide qui fait de la vente à emporter, la vaisselle jetable est un enjeu majeur. Effectivement, il serait impossible pour eux de continuer à vendre leurs plats sans l’emballage alimentaire qui permet de les transporter. Du sac sandwich au gobelet en passant par le saladier, les besoins de ces restaurateurs sont nombreux.

Or, il serait délicat d’utiliser des emballages non jetables en appliquant une consigne. D’abord, parce que leur fabrication pourrait s’avérer encore plus polluante et que beaucoup de restaurants n’ont tout simplement pas la logistique nécessaire. Heureusement, des fabricants comme Firplast ont anticipé le problème en développement des gammes bio et écologiques.

Quels sont les emballages alimentaires les plus écologiques ?

Les emballages bio et écologiques, cela existe. On en trouve de plus en plus chez les fabricants et les professionnels de la restauration commencent à suivre le mouvement. Il faut dire que le public est de plus en plus sensibilisé à la question et qu’il commence à se détourner d’un produit si celui-ci est emballé dans trop de plastique.

Les professionnels de la vente de nourriture à emporter ont donc tout intérêt à se tourner vers des emballages en carton, des sacs en papier et des couverts en bois. Il y a également un produit particulièrement apprécié pour sa résistance et sa biodégradabilité, c’est l’emballage fabriqué à partir de la canne à sucre. Enfin, proposer des pailles en cartons, plutôt qu’en plastique, est un geste très apprécié des consommateurs qui ont pris conscience du désastre environnemental de cet objet.

Vers une interdiction du plastique ?

Le gouvernement veillera sans aucun doute à ce que la transition soit la plus douce et la plus lente possible. Néanmoins, il semble bien que l’hégémonie du plastique touche à sa fin. Le coût écologique de ce matériau, aussi pratique soit-il, est tout simplement trop important. L’interdiction progressive des couverts et des gobelets en plastique mènera sans doute un jour à l’interdiction globale des emballages alimentaires jetables en plastique.

Face à ce constat, les fabricants et les professionnels de la restauration à emporter s’organisent et sont de plus en plus nombreux à entamer une transition douce et progressive afin d’anticiper une éventuelle future interdiction. Heureusement, les opportunités de remplacement sont nombreuses et très faciles d’accès.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*