Chocolat équitable : comment ça fonctionne ?

Le commerce équitable du chocolat est une alternative au commerce traditionnel. Il propose une approche commerciale différente, qui repose sur le respect des producteurs de cacao, de leurs droits, ainsi qu’une juste rémunération.

Le commerce du chocolat équitable

Bien que le chocolat soit particulièrement apprécié pour son goût exquis, la production de cacao est quant à elle beaucoup dépréciée. L’une des raisons les plus évoquées reste la rémunération trop basse que les grandes entreprises accordent aux petits producteurs de cacao. Pour que ces derniers puissent vivre et assurer le développement de leur activité, il est donc important de veiller à un commerce équitable avec une juste rémunération. Ce n’est qu’en procédant ainsi que les producteurs pourront couvrir les coûts de production et leurs besoins au quotidien.

La base de ce type de commerce est de se concentrer sur l’achat des fèves de cacao à un prix raisonnable, mais aussi de nouer une relation fidèle et durable avec les producteurs. L’objectif est, entre autre, d’obtenir des producteurs un label bio qui garantisse une agriculture respectueuse de l’environnement.

Le chocolat équitable a également pour but de dynamiser l’économie locale, avec différents programmes de développement mis en place avec les planteurs et les coopératives. Pour en savoir davantage sur le chocolat équitable, il vous est possible de vous rendre, par exemple, sur le site de Saldac, un expert dans le domaine.

culture commerce chocolat équitable

Le fonctionnement du commerce équitable

Le commerce équitable du chocolat est défini par l’article 94 de l’économie sociale et solidaire. Elle informe de tous les critères qui permettent d’évoquer qu’un commerce est équitable :

  • Il doit s’agir dans un premier temps d’un engagement de 3 ans au minimum entre l’acheteur et le producteur.
  • Le prix proposé aux producteurs doit être équitable, avec un montant supplémentaire obligatoire. Ce dernier est destiné aux divers projets collectifs, qui peuvent être un projet économique, social, écologique ou autres.
  • Pour qu’un commerce soit qualifié d’équitable, le processus doit bannir le travail des enfants et proscrire la traite humaine.
  • Chaque partie doit établir une traçabilité claire et fiable des produits.
  • Chacun s’engage à mener des actions de sensibilisation des consommateurs.

Les différentes étapes de la production de chocolat équitable

La fabrication du chocolat équitable nécessite plusieurs étapes. Tout d’abord, il est indispensable de savoir choisir la qualité du cacao.

Lire aussi :  Que choisir comme accompagnement pour un magret de canard ?

Pour commencer, il faut torréfier les fèves en petites quantités par une cuisson lente à feu doux, à une température d’environ 110 °C pendant environ 30 minutes. Une fève pas assez cuite aura un goût acide. Si elle est par contre trop cuite, elle peut donner un goût amer et perdre ses arômes. Une bonne cuisson est donc indispensable pour optimiser la saveur et la libération du maximum d’arômes. Il est conseillé de goûter régulièrement les fèves durant la torréfaction pour éviter de la rater.

Une fois le cacao grillé, il doit par la suite passer dans un tarare ou une casse-cacao. Il s’agit d’une machine qui sert à séparer les fèves de leur peau pour ensuite les concasser afin de les réduire en morceaux, autrement appelé « grués » ou « Nibs ». Les fèves sont rompues et la peau aspirée à l’aide d’une soufflerie.

Lire aussi :  Que choisir comme accompagnement pour un magret de canard ?

Les nibs ou grués obtenus vont atterrir dans un bac et être pesés, selon les recettes du chocolat à fabriquer. Il faut par exemple les mélanger avec du lait en poudre et du sucre de canne pour obtenir un chocolat au lait. L’ensemble sera mixé à l’aide d’un petit broyeur jusqu’à obtention d’une pâte. Cette dernière sera placée dans une presse équipée de plusieurs rouleaux pour affiner au maximum la solution et obtenir un chocolat très fin.

La solution obtenue entre ensuite dans une lessiveuse qui va pétrir la masse chocolat pendant environ 15 à 20 heures, à une température de 50 °C. La solution solide va devenir liquide grâce à ce processus. Un mélange parfait des ingrédients contribue grandement à la qualité du produit final.

Une fois la masse conchée et bien affinée, elle sera moulée. Une doseuse automatique procédera au remplissage des moules, selon le format voulu. Cela peut être en tablette, en bloc ou sous forme napolitaine, etc.

Pour éviter que le chocolat ne blanchisse, il faut le refroidir lentement. Les moules sont donc placés dans un long tunnel climatisé où la température diminue progressivement, jusqu’à obtention d’un chocolat dur.

Un dernier contrôle est réalisé pour vérifier que le chocolat produit est conforme au niveau de la couleur, du poids et de la texture. La plieuse exécutera la pose de l’aluminium et de l’emballage en papier recyclé. Votre chocolat équitable est prêt à la commercialisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers Articles

LIENS COMPLÉMENTAIRES